Derniers sujets
» Recrutement des Vagrants d'Iarann
11/1/2015, 9:04 am par Lord Darphus

» Éberthal Argentaris
7/10/2014, 7:10 pm par godaxe

» Nouveau site d'UW
5/10/2014, 10:07 pm par Lord Darphus

» Bélénos IV 2014
7/8/2014, 11:00 pm par Lord Darphus

» Bélénos IV
7/8/2014, 10:55 pm par Lord Darphus

» Gladiamort 2014
21/7/2014, 11:13 pm par Lord Darphus

» Historique des Vagrants d'Iarann
21/7/2014, 11:09 pm par Lord Darphus

» Gladiamort
21/7/2014, 11:07 pm par Lord Darphus

» Bonne année 2014!
15/1/2014, 7:37 pm par Lord Darphus


Éberthal Argentaris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éberthal Argentaris

Message  godaxe le 7/10/2014, 7:10 pm

Éberthal Argentaris

Je suis Éberthal Argentaris, guerrier, forgeron, fils de Tareck Argentaris et de Vallianne Iarann, je suis né dans la ville de Belfort, dans la province de Wilhelm du Saint Empire de Twyden en l'an 722. C'est en 725 que le baron Laoch D'Iarann, frère de Vallianne, et fidèle compagnon d'arme de Tareck, les informas qu'il quittait Belfort pour aller établir un bastion au frontière de Bélénos, à la demande des cardinaux, et leurs demandas de les accompagner dans ce périple. C'est ainsi que ma famille quitta leur cité pour participer à la construction du Bourg D'Iarann.

Le voyage fut périlleux, et les troupes d'Iarann subirent plusieurs attaques, mais finirent par arriver au frontière bélénoise et y construisirent des fortifications. Les années passèrent, mon père, grand forgeron, dont le talent était réputer en tout Twyden, m'enseigna à travailler le fer ainsi que la voie de Mak'udar. Le Bourg D'Iarann devenant de plus en plus prospère, de nombreux nobles venaient passer commande à celui-ci, que se soit pour une armure ornée de pierreries ou une lame des plus finement ciselée, ajoutant ainsi à la renommé des forges d'Argentaris.

C'est au frais matin, d'un jours de printemps de 736 qu'une étrange compagnie fit sont arrivée dans le bourg d'Iarann. La vingtaine d'hommes, vêtus de nobles capes de velours écarlate, brodée d'or, se présentèrent au forge de mon père. Occupé a ferrer les chevaux, je ne sut la raison de leur visite. Je reçu mon conge alors que le ton de la discutions s'élevait. A mon retour la compagnie avait quittée la ville et mon père, l'air soucieux manipulait, anxieusement, une pièce d'un métal étrange qui m'était inconnu. Le questionnant sur ce minerais, il fit disparaître celui-ci dans son tablier et me répondit que j'étais encore trop jeune pour ce genre de chose.

Le matin précédent la première lune de l'été, la compagnie revint avec un impressionnant chargement de cet étrange minerais. Mon père s'enferma dans la forge en compagnie de ces hommes. Toute la journée, l'on put entendre le bruit de son marteau battant le fer sur l'enclume, ainsi que d 'étrange discours dans un dialecte qui m'était étranger. Des hommes de la compagnie, fortement armés, assuraient la garde de la forge et gardaient tous curieux à distance. Ils restèrent ainsi dans la forge jusqu'à tard dans la nuit. A mon réveil, mon père avait disparut, la forge était déserte, rien ne subsistait des activités qui s'y étaient déroulées, pas la moindre trace de charbon, de fer, même les outils de mon père avaient été substituées par des neufs.

Ma mère ne put se remettre de ces évènements et succomba à la maladie lors de l'hiver suivant. Âgée seulement de 14 ans,  je me retrouvais sans parents, avec comme seul logis, une forge que je ne pouvais exploiter seul. Mon oncle, le Baron Laoch Iarann me recueillis au Fort Laoch, il me fit rejoindre ses forces militaires ou j'appris l'art du combat et peaufinai-je mon talent a la ferronneries. Les enseignements de mon père en ce qui à attrait au commerce,  me fut fort utile pour me faire une place auprès de mon oncle et de son épouse. Rapidement, je me vis confier des tâches de négociation pour l'approvisionnement de Fort Laoch.

En 742, suite au départ de Janviale de Fortsand, seigneur de Dunelance, épuisé des attaques des créatures de Karma et les avancements de Baas le demi-mort de l'Empire Sorvénien et de son armée, les pressions sur le Bourg D'Iarann s'accentuèrent.

C'est ainsi qu' en 744, en compagnie de la baronne et de quelques hommes de la gardes, nous primes la route en direction de Twyden pour trouver du soutient pour défendre les frontières de l'Empire et négocier des accords d'approvisionnements en pierres et en fers, matériaux qui nous faisaient grandement défaut en ces temps de guerre. C'est à notre retour, après des discutions peu concluante, que nous retrouvâmes Fort Laoch et le Bourg d'Iarann en ruines, dévastés, les corps de nos frères recouvrant les sols dans une vision des plus fatidiques.

La Baronne s'adressa aux survivants, les sommant de pourchasser les bourreaux de leurs frères et du Baron et de recueillir l'information nécessaire pour faire payer les atrocités commis dans son village. C'est ainsi que les troupes furent divisés et se dispersèrent sur la piste de nos assaillants, je reçu la mission d'informer le collège des cardinaux de la chute D'Iarann et de la brèche que cela créait à la frontière.

Après m'être acquitter de cette tâche, je repris la route du nord vers les terres de Bélénos. C'est sous le pseudonyme de Thal de Machiavel que je suivis les rives du Maxence et réussi à me frayer un chemin au travers du nouveau Conclave Impérial, recueillant le plus d'information possible sur le demi-mort Baas et son armée. Après se voyage, ou l'immondices et les atrocités ont déchirer mon âmes, je trouvai refuge dans un temple d'Usire, a Pistaguer sur les terres de l'Alliance de Solèce, ou prosterner sur l'autel dédié a Mak'udar je fis pénitence. C'est lors de l'une de ces  longues journées de prière que j'appris, par un pèlerin, que les gens de ma compagnie se regroupaient en Hyden, cet ainsi que je repris mes armes faisant route vers l'est en direction du Bourg Franc d'Hyden.

godaxe
Recru

Messages : 3
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 32
Localisation : Quebec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum